Mubbly Tower : Tetris Defender

by

Créé par Jesse Venbrux et Ferry Spaans et téléchargeable gratuitement sur YoYo Games, Mubbly Tower est un jeu amateur qui surfe sur la vague du Tetris-like, et qui participe du revival du casse-brique. Le puzzle-game est propice aux nouveaux concepts et aux idées originales, à la redéfinition du système de réflexion, et sa flexibilité lui a permis d’explorer des sous-genres voisins, et de donner naissance à des expériences spatialo-pyro-techniques et psychédéliques telles que Meteos (DS) ou Lumines (PSP / XBLA).

Mubbly Tower, quant à lui, mêle l’anti-casse-brique et la stratégie d’un Defend your Castle. Anti-casse-brique car il ne s’agit à aucun moment de détruire ses blocs mais justement de les empiler le plus haut possible. Une barre de pointillés horizontaux définit une hauteur à atteindre, faute de quoi la jauge de bonheur diminue et conduit au game over. « Une jauge de bonheur ? » Oui, parce que vos briques sont vivantes, avec un smiley mécontent lorsque la hauteur n’est pas atteinte et un smiley heureux quand elle l’est. En outre, les Mubblies veulent construire une tour énorme pour leur roi, et c’est de son humeur qu’il est question dans la jauge de game over.

Le joueur commence avec 250$, et il doit acheter ses briques – dont la forme est générée aléatoirement – à raison de 10$ l’unité. L’argent introduit la notion de gestion et de stratégie, qui est incarnée par les assauts de Wobblies volants et roulants, véritables spécialistes de la démolition et destructeurs radieux. Entre les idiots qui roulent sur vos fondations pour déséquilibrer tout l’édifice, ceux qui battent des ailes pour faire glisser vos briques, et les kamikazes rouges qui se projettent et explosent sur les pierres, la construction est assiégée et saccagée de toutes parts. « La solution ? » Des défenseurs. A l’image de Defend Your Castle (PC et Wii), il vous faudra acheter des unités défensives, des guerriers Mubblies, et ainsi protéger l’édifice. Comme on se retrouve rapidement à court d’argent et dans l’incapacité de construire de nouveaux blocs, c’est en éliminant les assaillants que le porte-monnaie se refait une santé. Ces derniers ne permettent néanmoins aucunement de retrouver une bonne santé financière et c’est en cela que l’économie est un critère majeur du gameplay, si ce n’est le principal.

Le challenge tient dans le fait qu’il ne suffise pas de protéger sa construction, mais qu’il faille l’agrandir perpétuellement, à mesure que grimpe la barre de hauteur. Comme une compétition, le but de Mubbly Tower est de repousser les limites, de faire du score. Plus la barre monte, plus vous résistez, et plus vos points augmentent.

 

En plus de ça, Mubbly Tower propose plusieurs variantes avec un mode « sans gravité » et d’autres qui se débloquent en réalisant des scores d’exception. Ils amènent des modifications fondamentales dans l’approche défensive, mais ils n’égalent pas l’efficacité du mode principal.

 

Au niveau esthétique, l’influence de LocoRoco (PSP) et de Patapon (PSP) est énorme, que ce soit au niveau des couleurs orangées ou du design arrondi et minimaliste des différents éléments du jeu. 

Le scénario de Mubbly Tower sous forme de BD 1/2

Le scénario de Mubbly Tower sous forme de BD 1/2

Le scénario de Mubbly Tower sous forme de BD 2/2

Le scénario de Mubbly Tower sous forme de BD 2/2

 

Comparaison avec LocoRoco

Comparaison avec LocoRoco

Comparaison avec Patapon

Comparaison avec Patapon

 

Certes, Mubbly Tower reste un jeu amateur, avec ses bogues (son du menu qui crash et mode « plateforme » qui plante) et ses imprécisions (mauvais équilibrage de la difficulté) mais le principe du puzzle-game défensif fonctionne, le plaisir et l’intérêt sont là.

Un concept à creuser pour une production mainstream.

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :