Jeux Video, l’art du XXIème siècle par Nick Kelman

by

L’article a migré, pour y accéder cliquez sur l’image ci-dessus. Vous accéderez à notre nouveau site : LevelFive.fr

oddworld_abe1

Cliquez sur l'image

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

8 Réponses to “Jeux Video, l’art du XXIème siècle par Nick Kelman”

  1. Néant Says:

    Kelman évoque-t-il La Poétique d’Aristote ? C’est un peu la base de la définition de l’art. Pour résumer, Aristote définirait l’art par la mimésis, c’est-à-dire la perception-représentation du réel à travers le sujet. A partir de là, toute représentation subjective est artistique, ou du moins mimétique / poétique. Toujours selon Aristote, la reproduction objective du réel n’est pas de l’art parce que l’apport « psychique » (anachronisme personnel) est inexistant. Gran Turismo et toutes les simulations réalistes sont exclues du domaine artistique. A contrario, des oeuvres torturées tel que Bioshock, Silent Hill ou Okami peuvent être considéré comme artistiques. Mais il est vrai que cette question est complexe concernant le médium vidéoludique parce qu’il rassemble plusieurs formats artistiques, un peu comme le cinéma, notamment l’audio-visuel. La question peut devenir compliquée si par exemple le travail sonore du jeu est absolument génial mais le travail graphique quelconque et impersonnel, et inversement. Et puis, il y a la question du Beau, pourquoi pas du Sublime, qui se réfèrent aux sensations, et là ce n’est plus vraiment théorisable.

  2. Néant Says:

    Enfin, je réagis par rapport à la citation finale de Kelman :
    – “c’est bien plutôt notre rapport au jeu vidéo quant à notre appréhension de l’art en général qui reste à définir…De fait, les jeux vidéo pourraient bien nous obliger à revoir notre définition de l’art, qu’on le veuille ou non. »

    -> Je n’adhère pas du tout à sa vision des choses. L’intéractivité vidéoludique n’amène pas à redéfinir la notion d’art. C’est seulement le medium sensoriel, comme la vue pour l’art pictural, l’ouïe pour l’art musical. Le cinéma réunit la vue et l’ouïe, le jeu vidéo y ajoute le toucher (extérieur). Cela ne redéfinit aucunement l’art tel qu’il est conçu depuis Aristote (-384, -322) à travers le concept de la mimésis.

  3. alfoux Says:

    Kelman ne cite pas Aristote, c’est le problème (que j’évoque dans mon texte) du livre pour moi. Kelman effectue une bonne classification (intéressante du moins) et lâche, lui et Jenkins d’ailleurs, quelques informations assez pertinentes sur la question de l’Art. Seulement, il ne définit ni l’art ni n’approfondit vraiment le rapport du jeu vidéo à cette glorieuse nomination.

    Mais bon, Aristote est certes fondamental sur la question de l’Art mais il n’est pas non plus un argument d’autorité inébranlable. Dans la Poétique, il parle de la tragédie et tente de dégager des règles. Il y a pour beaucoup de l’arbitraire pure dans les propos d’Aristote. Des propos intéressants mais qui ont été remis en cause bien plus tard pour produire pourtant des oeuvres majeures du théâtre (le Cid). Ce petit paragraphe pour dire simplement que, pour moi, la définition de l’art par Aristote est un bon point de départ mais pas un point final. Elle est trop générique et l’on pourrait nommer comme « Art » à peu près tout et n’importe quoi.

    Je suis partisan d’une définition plus précise que celle d’Aristote sans pour autant en avoir une clairement définie dans mon esprit. Maintenant, pour ma part, je pense que la conception que l’on a de l’art (plus que sa définition) pose problème avec le jeu vidéo car la nature de celui-ci est assez nouvelle et perturbante. Le statue joueur/créateur, la notion du ludique plus développé qu’ailleurs et d’autres choses. C’est un long débat, c’est certain.

    On peut ne pas partager les avis de Kelman, c’est normal; d’ailleurs Wikipédia avait lancé un grand débat sur le sujet qui a divisé fortement les internautes.

  4. Néant Says:

    Moi la définition d’Aristote me convient parfaitement. De toute manière, à l’époque, l’artiste n’était même pas différencié de l’artisan. C’est le monde moderne qui a créé l’Art avec un grand A et qui en a fait une hypervaleur bourgeoise.
    C’est bien, ton article m’a inspiré mon prochain sujet : Le jeu vidéo doit-il être considéré comme un art ? A suivre…

  5. alfoux Says:

    C’est vrai que l’artiste et l’artisan ne faisait qu’un avant mais la distinction est justifiée à mon sens, même si elle est apparue dans le « monde moderne » comme tu dis, mais là encore faut le dire vite c’est assez vague tout ça.

    L’idée de ton article est bonne mais elle me semble un peu rapide et propice aux assertions sans fondements. Je ne dis pas ça de toi mais j’ai lu les réactions sur jeuxvideo.com et ce que je constate c’est qu’à la base personne ne définit clairement, ni n’est d’accord, sur ce qu’est l’art. On se retrouve avec des gens qui disent « oui » ou « non » sans savoir au fond ce qu’est l’art. Ce qui est un problème puisque c’est le sujet de fond. Enfin la discussion est louable et permet de faire surgir des opinions contraires, ce qui n’est pas mal même si les dérives « affirmationistes » sans rien derrière ne tardent jamais à débarquer.

  6. Aalok Says:

    Game designer et professeur de Game Design dans une école de jeux vidéo je viens te tomber sur votre article.

    Très interesant continuez comme ça, je viendrai vous lire régulièrement. 🙂

  7. lanse Says:

    excellent article vraiment sa m’a beaucoup plu et j’aimerais t’en remercier je ne pensais pas trouver un tel article sur ce site je déplore juste qu’il n’y en est pas plus de ce genre la !
    je pense t’avoir mal jugé par rapport à certain de tes commentaires que je trouvais parfois étroits d’esprits je voudrais m’en excuser j’ai compris en lisant ton article que tu était toi aussi capable d’esprit critique et de réflexion très intéressantes , mêler le jeu vidéo et la culture donne une tout autre dimension à ce site c’est cette image que je veux garde du site celle de personnes qui avaient une vision plus approfondit du jeu vidéo !
    je te remercie encore ton article a été pour moi une véritable bouffée d’air frais dans la chaleur de ma nuit tropicale c’est un peut se que j’attendais de ce site j’attends ton prochain article de se genre la une dernière fois merci .

  8. asthea Says:

    Je recherche ce livre… il est introuvable, il n’y aurait pas quelqu’un qui veut vendre le sien ? Je suis preneur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :