Ocarina of time – 10 ans

by

Je sais, la nouvelle n’est pas fraîche mais là n’est pas le plus important. Nous venons de fêter les 10 ans d’Ocarnia of Time le 11 décembre 2008. Le passage de Link à la 3D et par la même occasion l’un des jeux les estimés par la critique. Dans le top du top, si on fait le pourcentage des tests consacrés au jeu, et c’est ce que fait Metacritic par exemple, on remarque que Link tient la dragée haute. Tout cela est mérité lorsqu’on sait à quel point l’épisode a su réinventer la saga tout en réussissant avec brio son passage à la 3D (ce qui n’est pas le cas de tout le monde….ayons une pensée pour ces héros de la 2D qui ont raté leur passage dans la cour des Grands).

Si je vous parle de cet anniversaire, c’est aussi pour vous raconter une rapide anecdote personnelle. Ce n’est pas dans mes habitudes mais l’occasion s’y prête et sera l’opportunité pour moi de glisser une petite remarque  sur cette fin d’année.

image

Apparemment, ils ne se sont pas donnés rendez-vous dans "dix ans".

Ce noël 98 je m’en souviens très bien. Avec mon frère aîné nous n’avions à l’esprit qu’un seul cadeau en ce temps-là, le prochain Zelda. Bien que de nombreux désaccords existaient entre nous, à ce niveau-là pas de soucis à se faire nous étions sur la même longueur d’onde. Nous avions adoré A link to the past et n’attendions que le retour de Link, en 3D s’il-vous-plaît. Ainsi, de concert, nous étions allés voir notre père pour lui dire tout simplement « On veut Zelda ! ». Mais attention, le bougre n’y connaissant rien aux jeux vidéo, nous avions bien insister sur des mots clefs qui feraient sens dans son esprit. « ZeldaNintendo….64″. Trop de fois je m’étais fié à son instinct et trop de déceptions en avaient découlées. Des jeux Nes qu’il avait probablement trouvé dans ces gros bacs du Auchan du coin, « – 50% » et compagnie. L’horreur.

Il ne fallait pas qu’il rate son coup cette fois le père. C’était Zelda et rien d’autre, la grosse bombe qu’on attendait indécrottables pro-Nintendo que nous étions à l’époque. Nous n’avions qu’une 64 pour console de salon. Bref, les jours passent jusqu’au fameux 24 décembre. C’est une tradition d’attendre jusqu’à minuit alors on attend. Seulement, on en menait pas large avec mon frère. Même la télé parlait d’une rupture de stock, Zelda le gros carton, « Y’en a plus, on va recommander mais faudra attendre... ». L’horreur. On se disait qu’il avait peut être pas réussi à s’en procurer un le père et qu’on allait devoir attendre avant de toucher au précieux sésame. On était plus que frileux moi et mon frère.

the-legend-of-zelda-ocarina-of-time-virtual-console-20070226043617627-000

"Putain, on le veeuuuuttt !"

Le 24, minuit, les cadeaux. Purée, on déboule jusqu’au pied du sapin. « Zelldddaaaaa!!« , on se met à gueuler comme des putois. Si on a pas le jeu on trucide le père, on lui saute dessus à la Mario, on le lynche façon Pac-Man….et là, un cadeau bien emballé, on déchire l’emballage et que voit-on ? ZELDA ! Magie, mon père a assuré comme une bête, à ce moment bien précis il est le plus beau, le plus grand, le plus doué des papas. Je l’imagine cassant des pifs et des jambes pour se procurer la dernière cartouche sur le rayonnage. On en peut plus, on le remercie avec effusion, notre Noël est magnifique. On file dans notre chambre, allume la console, le jeu direction le mange-cartouche et c’est parti. Que d’heures de plaisir, de joie et de découverte dans cette simple nuit de Noël.

Si je raconte tout ça c’est pas pure nostalgie, certes, mais aussi pour dire à quel point je trouve ce Noël vide. Pour toutes les consoles de salon, voire même les portables. Je ne retrouve pas ce jeu magique qui me faisait trépigner d’impatience, attendre avec fébrilité le jour-J. Le « jeu de Noël« . J’ai grandi, probablement, mais ce mois de décembreme paraît malgré tout bien vide et les « grosses cartouches » des différents éditeurs sont déjà disponibles en magasin depuis novembre. C’est con mais c’est un peu de la magie de Noël qui disparait cette année.

sdcc_jul22_07

Heureusement, on est jamais tombé moi et mon frère dans la médiocrité du cosplay...

 

Publicités

Étiquettes : , , , , , , ,

4 Réponses to “Ocarina of time – 10 ans”

  1. Néant Says:

    Je me souviens encore quand j’ai découvert l’emballage de ma N64, putain j’étais en trans’. Mon plus beau Noël. Mes parents ont même filmé l’événement : http://www.youtube.com/watch?v=GGmCaAEDxDU

  2. alfoux Says:

    Je crois que c’est à partir de ce jour là que tes parent ont commencé à te faire consulter un psy pour gosses. Je crois bien que ma réaction était à peu près identique, quelle bombe cette console quand même.

  3. Néant Says:

    A l’époque Nintendo payait des shamans pour mettre de la magie dans leurs cartouches et dans leurs consoles. Les DVD c’est pas sensible au shamanisme, sûr que la nostalgie du gamer ça vient de là.

  4. bob Says:

    Ha la magie de noël … la plupart des jeux de noël sont tout de même d’après mes souvenirs des jeux nintendo, des jeux qui font rever (ou juste surkiffer) les enfants….Enfin je me souvient aussi de ce noel où j’avais demander le dernier Duke Nukem, j’était un enfants pas comme les autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :